Macron, président des riches ? C’est confirmé !

Nul n’a oublié le bouclier fiscal de Nicolas Sarkozy, brandi pour réduire en catimini l’ISF des grandes familles de France. Celui-ci avait permis à chacun des 1.000 foyers disposant d’un patrimoine supérieur à 15 millions d’euros de recevoir du fisc un chèque s’élevant en moyenne à 370.000 euros. D’un coût supérieur à 600 millions d’euros, il symbolisa, avec les nombreuses niches du paquet fiscal, le boulet fiscal, traîné tout au long de son mandat par celui qui apparut comme « le président des riches ». Sarkozy vient de se trouver un successeur !

Quand la richesse se montre tapageuse et insolente, l’injustice qui la chérit l’est aussi. C’est ainsi que les « signes ostentatoires de richesse » sont devenus en quelques jours le signe ostentatoire de la politique ouvertement de classe d’Emmanuel Macron. Ce dernier, devenant avec le concours de ses dévoués (es) députés (es), le nouveau président des riches.  Après des volte-face et des hésitations, on s’oriente, dans la majorité, vers une solution toute macronienne. L’exonération des biens de grand luxe ­ bijoux, bateaux, voitures, avions, lingots… ­ est le symbole de l’injustice des choix fiscaux ? Supprimons le symbole, on ne verra que moins l’injustice ! Le nouvel impôt sur la fortune immobilière (IFI), qui devrait remplacer feu l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) dans le budget 2018, pourrait donc voir son assiette élargie aux quelques joujoux d’une poignée d’ultra-riches, en plus des biens immobiliers qui seuls, désormais, seraient taxés.

Le tour serait joué : le gouvernement se rachèterait une conduite en récupérant pour l’affichage quelques millions d’euros sur « les quelques dizaines de yachts qui sont sous pavillon français et peut-être même les quelques centaines de Ferrari », dixit le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin. L‘arbre de Noël des riches viendrait ainsi cacher la forêt de dividendes et autres placements délestés de 4,5 milliards (4 500 millions) d’euros d’impôt par an. Sept fois le coût estimé du bouclier fiscal de Nicolas Sarkozy. Une injustice cesse-t-elle parce qu’elle se voit moins ?

Le principe même de ce nouvel « IFI » repose en fait sur cette idée de tuer l’impôt sur la fortune en maquillant le cadavre pour faire croire qu’il est toujours en vie. Plutôt que de supprimer l’ISF, scandale par trop criant, le gouvernement invente ainsi l’impôt-zombie. La taxe sur les yachts ou sur les résidences secondaires n’est que l’ombre de l’ISF. Raison de plus, pour les parlementaires de gauche, de ne pas lâcher la proie pour son fantôme dans le marathon budgétaire qui commence. Au final, les baisses d’impôts concerneront surtout les plus fortunés : 46% de ces baisses iront aux 10% les plus riches. Avec le projet de loi de Finances 2018, les riches empocheront près de 5 milliards d’euros. Les autres, tous les autres, se partageront 2,5 milliards d’euros.

Mais permettez-moi de laisser le mot de la fin à la sociologue, spécialiste de la grande richesse, Monique Pinçon-Charlot (*) : « Emmanuel Macron, c’est aussi le président des riches, mais on ne peut pas donner deux fois le même titre; Pour l’instant, je l’appellerais plutôt le ‘Président maquillé’, dans le double sens du terme : d’abord parce qu’il a des frais de maquillage importants, mais aussi parce qu’il avance masqué. »

(*) Auteurs de nombreux ouvrages sur les riches dont « Sociologie de la bourgeoisie« , « Les Ghettos du gotha » et  » La violence des riches« , Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon viennent de publier, aux éditions La ville brûle, « Panique dans le 16e« , une enquête sur la mobilisation des grands bourgeois face à l’installation d’un centre d’hébergement d’urgence dans leur quartier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s