FAUSSES NOTES !!

Que ferions-nous sans Facebook ? Car ce moyen de communication nous réserve bien des surprises. Cette fois c’est le message d’un artiste musicien, (voir illustration) qui apparemment étaient parmi la petite trentaine de personnes ayant répondu à l’invitation de Nessrine Menhaouara qui, ce dimanche 21 janvier, présentait ses vœux dans la salle municipale de l’école Louise-Michel.  

Lors de cette manifestation, cet artiste déclare avoir appris : « que depuis le mois de juin 2017 (…) la ville de Bezons, (…) a fermé la branche comédie musicale de son école de musique pour des raisons absurdes. Et il poursuit en déclarant avoir appris aussi que : … la mairie souhaitait fermer l’école de musique, notamment au profit des forces de l’ordre ». En conclusion de son long message il précise,  « Merci à Abdelkader Sayah de m’avoir invité aux vœux 2018 de Nessrine Menhaouara et Nessrine Menhaouara de porter certaines valeurs humaines à Bezons et de voir au-delà du profit pécuniaire. (…)».

Mais de la bouche de qui cette personne a-t-elle entendu cette cacophonie de mensonges ? D’un autre invité, ou de l’invitante ? Au regard des commentaires, l’interrogation est de mise. Monsieur Abdelkader Sayah commentant ainsi le message de cette personne : «(…) Merci pour ce très beau texte que je partage pleinement. (…) Merci de nous donner, à la lecture de ce texte, du baume au cœur pour continuer et amplifier notre combat humaniste que nous portons. (…) ».

Au-delà des jeux de mots, que des élu.e.s de la majorité partagent et diffusent des mensonges sur l’action de la mairie, c’est grave.

Aussi je me permets d’apporter quelques précisions dans cette symphonie de fausses notes.  L’information de la fermeture de l’école de musique est totalement fausse. Au contraire, un projet d’une nouvelle école afin d’améliorer les conditions d’accueil est actuellement à l’étude. Par ailleurs, je rappelle que Bezons, alors que l’État depuis plusieurs années rabote les budgets des communes (plus de 4 millions de d’euros en moins sous la gouvernance socialiste), Bezons donc est une des rares villes qui n’a pas baissé le budget dédié à la culture : Rev’Arts, Ciné Poème, la médiathèque, le théâtre Paul-Éluard, l’école de musique et autres événements culturels ont toujours lieu dans notre ville.

Concernant l’activité comédie musicale  : ces cours ne concernaient que peu de personnes. Notre ville, déjà contrainte financièrement, en accord avec le Conseil municipal, a fait le choix de mettre les moyens dans les écoles, afin que la culture, musicale comprise, puisse toucher les enfants en plus grand nombre. « La musique n’est pas une question de style mais de sincérité ». disait la chanteuse Bjork. Décidément, s’il y en a qui connaissent la musique, et je fais totalement confiance aux professionnels dont l’auteur de ce message Facebook pour cela,  je dois dénoncer le fait qu’en matière de sincérité il y en a d’autres, qui à cappella , n’utilisent que deux morceaux : le mensonge  et l’hypocrisie ! Tout cela à des fins politiciennes ? Alors gare aux accords !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s