Large abstention pour les macronistes mais deux mairies pour les communistes

Dimanche 28 janvier, suite à l’annulation d’élections législatives, des électeurs étaient appelés à retourner aux urnes. De cela on vous en a longuement abreuvé à la TV et dans la plupart des journaux.  Par contre ce que ces mêmes médias se sont bien gardés de vous annoncer, c’est qu’il y avait aussi deux scrutins municipaux partiels. L’un à Auterive en Haute-Garonne, l’autre Bohain dans l’Aisne.  Les médias ne vous ont rien dit parce que lors de ces deux scrutins, le PCF gagne une ville et en conserve largement une autre.   

Isabelle Muller-Quoy,candidate LREM dans la Val-d’Oise perd près de 7% entre juin 2017 et janvier 2018 dans un scrutin boudé par 75% des électeurs. « Les gens nous soutiennent toujours. Il n’y a donc pas de vote sanction. », affirme néanmoins cette dernière.

DU COTE DES DEUX ÉLECTIONS LÉGISLATIVES PARTIELLES :  Peut-on tirer un enseignement national d’un scrutin où un électeur sur cinq s’est déplacé : 25 % dans le Val-d’Oise, 29,50 % à Belfort ? Soit près de 80% d’abstentions. Et peut-on aussi prétendre, comme le fait  la candidate de Macron,  Isabelle Muller-Quoy, que : «  Après huit mois de politique LREM et une annulation d’élection, les gens nous soutiennent toujours. Il n’y a donc pas de vote sanction. ».   Candidate LREM dans le Val-d’Oise, Isabelle Muller-Quoy a tout de même obtenu dimanche 28 janvier, 29,28 % des voix, contre 35,93 % en juin 2017. Et son concurrent au second tour, le LR Antoine Savignat, a engrangé 23,67 % des voix, contre 17,75 % en juin 2017. Même regain pour la droite à Belfort, où Ian Boucard (LR) a obtenu 39 % des voix (23,70 % en juin), devant Christophe Grudler (LREM) avec 26,7 % des suffrages (32 % en juin). Le FN a perdu de son côté 10 points entre les deux élections à Belfort, passant de 17 % à 7 %, et perd 5 points dans le Val-d’Oise.  Mais c’est surtout le PS qui s’effondre dans cette circonscription  avec 2,6 %  et à peine 7% dans celle du Val-d’Oise.

A Belfort l’abstention est de 71%. Dans le Val-d’Oise elle atteint 75%

DU COTE DES DEUX ÉLECTIONS MUNICIPALES  PARTIELLES : Deux scrutins partiels voyaient leur deuxième tour s’achever, dimanche 28 janvier. À Auterive (Haute-Garonne), la liste conduite par René Azéma (PCF) et rassemblant une large union de gauche (PCF-PS-Écologistes et citoyens), l’emporte largement  avec 56 % des suffrages après avoir manqué l’élection dès le premier tour à deux voix près. Le maire sortant de droite Jean-Pierre Bastiani n’obtient que 31 %. À Bohain-en-Vermandois (Aisne), les citoyens étaient appelés aux urnes à la suite de la démission d’un tiers du conseil municipal. Avec 58,24 % des voix et 60 % de participation, Yann Rojo sera donc être réélu au poste de maire communiste de la Ville.  

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s