L’intox contre les cheminots !

C’est en 1993 que la privatisation de British Rail fut mise en œuvre par le gouvernement conservateur de John Major. Toutes les activités gérées par le British Railways Board (BRB) furent éclatées et vendues à de multiples sociétés privées. Certaines activités considérées comme ne faisant pas partie du cœur d’activité de BRB avaient déjà été séparées et vendues par le gouvernement de Margaret Thatcher dès le début des années 1980. Le magnifique film de Ken Loach The Navigators, en 2002, dénonçait les conséquences de cette privatisation. En France, concernant le rail, Thatcher inspire Macron.

Appuyée sur le rapport Spinetta, rédigé à la va-vite, la réforme de la SNCF promeut des mesures dont on a pu mesurer les conséquences néfastes au Royaume-Uni et en Italie.  Mais Macron n’en a que faire. Il poursuit le démantèlement des services publics. La réplique massive sera nécessaire le 22 mars. L’opinion publique peut être gagnée. En Grande-Bretagne, berceau du néolibéralisme contemporain, 60% des Britanniques sont favorables à la renationalisation de l’ensemble des concessions de chemin de fer.

On doutera fortement de la portée du projet Spinetta. Bouclé en quelques mois, il s’apparente surtout à une collection de mesures pour faire des économies structurelles et réduire encore un peu la desserte des villes françaises, grandes, moyennes et petites, et pour remettre en question le statut des cheminots.  Dans trois semaines, une mobilisation est programmée pour s’opposer au projet Spinetta, déjà en passe d’entrer en application par ordonnances, Macron n’ayant que faire du débat démocratique parlementaire, comme pour l’école, la santé, l’agriculture, le logement, le service public, la formation professionnelle, l’aéroport de Paris. Tout cela au détriment des citoyens, des usagers et des salariés. Pour la SNCF il avance aussi le prétendu endettement de notre système ferroviaire. De l’intox pour justifier la privatisation et que l’Humanité dénonce dans son édition de ce jour dans un article que vous pouvez lire ici.

Pour lire l’article de l’Humanité, cliquez ici : https://www.humanite.fr/dette-de-la-sncf-lintox-pour-justifier-la-privatisation-652030

93 % des cheminots prêts à la grève !

Alors que les organisations syndicales représentatives à la SNCF (CGT, Unsa, SUD et CFDT) qui ont exprimé « unitairement un large rejet des mesures et de la méthode annoncées » ont rendez-vous ce jeudi pour décider des suites du mouvement de contestation contre la réforme – qui prévoit la disparition de leur statut et la transformation de la SNCF en société anonyme –, un sondage interne à l’entreprise, révélé par Mobilettre, atteste que plus de neuf cheminots sur dix (93 %) se déclarent « disposés à faire grève ». Une proportion qui « ne baisse pas chez les cadres et même les cadres supérieurs ». Ces derniers, note Mobilettre, « ont déjà signifié qu’ils n’accepteraient pas de suppléer les conducteurs grévistes ». Un premier test aura lieu le 22 mars lors de la première journée de mobilisation nationale. A nous d’y être aussi !

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s