Ça ressemblerait à quoi, un pays privatisé de la tête aux pieds ?

DANS L’HUMANITÉ D’AUJOURD’HUI, DES CRIS DU CŒUR ET DE LA SOLIDARITÉ ENVERS NOS AMIS LES CHEMINOTS

Le succès fulgurant d’une cagnotte de soutien – 800 000 € hier-soir – lancée par des artistes et intellectuels comme Etienne Balibar, Laurent Binet, Dominique Cabrera, Antoine Comte, Didier Daeninckx, Robert Guédiguian, Bernard Lavilliers, Luc Leclerc du Sablon, Corinne Masiero, Gérard Mordillat, Jean-Marc Salmon, Jacques Tardi… Ce cri du cœur inonde aussi la CGT qui affiche 200 000 euros de dons. Voilà le véritable pouls d’un mouvement inédit, voilà le meilleur sondage concernant l’attachement des Français au service public.

 « Solidarité avec les cheminots grévistes » : la formule prend corps et vigueur. Des initiatives se multiplient dans tout le pays. L’exemple le plus parlant est la cagnotte de soutien aux cheminots en grève, lancée le 23 mars par une trentaine d’écrivains, réalisateurs ou encore universitaires. Hier elle avait franchi les  800.000 euros. Ce matin, à 8H10, le site affichait très exactement la somme de 830 791 euros collectés, avec 22.853 contributeurs. Une collecte qui, passé le premier effet de surprise, révèle des trésors de générosité et une prise de conscience de l’enjeu que représente la bataille des cheminots, le service public. C’est la traduction d’un soutien populaire qui effraie et agace Macron et ses troupes. Et cette cagnotte, c’est aussi le symbole de cette bataille contre la division et l’isolement des cheminots et de leurs syndicats dont nous matraquent quotidiennement les journaux, radios et télévisions à la solde du pouvoir.

« Ceux qui m’aiment prendront le train… de la réforme », a lancé, crânement, Emmanuel Macron qui en visite hier à St-Dié dans les Vosges, s’est fait massivement huer par la foule et les cheminots.  Il semble donc que notre jupitérien reste à quai. Alors que l’homme du Touquet s’attaque à la solidarité, nie les syndicats et bafoue le parlement, la grande majorité des Français ont compris que ce qui se trame dans les ranges de LREM n’est rien d’autre qu’une volonté de casser le service public, tous les services publics : transport, santé, éducation, culture. Réformer, réformer, entend-on sur tous les tons. Traduisez, au choix, par : démanteler, déstructurer, privatiser… Posons-nous la question : Ça ressemblerait à quoi, un pays privatisé de la tête aux pieds ? C’est pourquoi aussi, j’ai décidé d’organiser cette réunion publique, ouverte à tous les Bezonnais,  le 3 mai prochain en marie de Bezons à 19h,  en présence de représentants syndicaux des principaux secteurs publics de notre pays.

Pour verser vos dons de solidarité destinés à nos amis cheminots en grève, cliquez sur ce lien :     https://www.leetchi.com/fr/Cagnotte/31978353/a8a95db7

Vous pouvez aussi faire un don à la CGT. Les dons sont a adresser à :Confédération générale du travail « Solidarité CGT Luttes 2018 »
Service comptabilité – 263, rue de Paris- 93100 Montreuil « . Les chèques sont à libeller à l’ordre suivant : « CGT Luttes 2018 ». Vous pouvez aussi effectuer un virement en cliquant ci-dessous en précisant dans l’objet du virement « Luttes 2018 »

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s