Services publics à Bezons, nous ne lâcherons pas !

Les Bezonnais  sont attachés à leurs services publics. La réunion publique organisée à mon initiative le 3 mai dernier en atteste.  Bezonnais et représentants syndicaux y ont répondu nombreux. Il y avait longtemps, en effet,  que nous avions vu autant de monde dans le hall de notre Hôtel de ville pour ce type d’initiative (voir aussi l’article du journal Le Parisien en fin de cet article)

Comme je l’ai rappelé dans mon intervention préliminaire « Aujourd’hui, les services publics sont notre bien commun, garants de l’intérêt général. Chaque citoyen doit se retrouver en eux et se sentir considéré. Soyons clairs : quand les services publics faiblissent, la France recule, la République perd du terrain ». A Bezons, la Poste, le commissariat, la Sécu, la CPAM, la trésorerie principale, nos collèges et lycée où il manque des professeurs témoignent de cette réduction des services publics et de leurs conséquences. L’égalité de traitement est mise à mal, aussi bien pour les agents que pour leurs usagers. Cela fait perdre de vue le sens de leurs missions, sape les fondements du vivre-ensemble et mine la confiance de la société.  Dans cette salle comble les témoignages ont été nombreux, tant de la part de syndicalistes que d’usagers.  Toutes et tous ont dénoncé la volonté des gouvernements successifs et plus particulièrement de celui de Macron d’offrir les services publics à l’appétit des financiers. 

Et les incohérences de ces choix ont été dénoncés comme cette salariée du Trésor public. « Fermeture de trésoreries, fusion de structures, concentration de certaines missions, éloignement de plus en plus des usagers. 37 000 suppressions d’emplois depuis 2002 ! Alors que le gouvernement hurle à la dette publique, il nous empêche de mener la  lutte contre la fraude et l’évasion fiscales estimées à 60 à 80 milliards d’euros par an ». Des choix de gestion calamiteux comme d’ailleurs vient de le confirmer la direction des Impôts en m’annonçant la fermeture de la trésorerie de Bezons au 1er janvier 2019. Deux heures de débat et de témoignages avec celles et ceux  qui refusent de devenir des clients là où ils doivent continuer à être considérer comme des usagers. Une réunion qui doit donc se poursuivre dans l’action. Et j’entends bien faire des propositions dans ce sens aux Bezonnais. A très bientôt donc, et encore plus nombreux, pour la défense de nos services publics.

POUR LIRE LE COMPTE-RENDU DE CETTE RÉUNION, PARU DANS LE PARISIEN, CLIQUEZ ICI : http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/inquiete-pour-ses-services-publics-bezons-se-mobilise-04-05-2018-7698516.php

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s