UN AN DE MACRON, UN AN DE LAZAAR, C’EST TROP !

 

Un an après leur élection, Président et députée de notre circonscription offrent en bilan des riches et très riches courtisés et une brutalité de l’exercice du pouvoir contre celles et ceux  « qui ne sont bons qu’à foutre le bordel». Elle et lui, ainsi que l’ensemble du gouvernement et des députés godillots  incarnent parfaitement la réunification idéologique et sociale de la bourgeoisie française pour donner aux réformes anti-sociales et rétrogrades la plus grande force propulsive possible. 

Après les politiques libérales de Sarkozy et Hollande, les grands patrons, les actionnaires et spéculateurs de toutes sortes, les banques, ont réclamé à  « taper dans le dur » avec plus énergie. Macron s’est donc fait élire sur un « lit de promesses à ne pas tenir  » et, comme Chirac, mais en moins bien, parce que l’épouvantail Le Pen figurait au second tour. Macron et ses députés se sont aussitôt mis en travail : droit du travail mis en pièces, projet de privatisation de la SNCF, attaques contre les retraites,  la fonction publique, les fonctionnaires, le droit au logement, les services publics, l’université, les droits de l’Homme. Ils sont même parvenus à faire de la solidarité un délit !!…Viendront bientôt le SMIC , les 35 heures… tout doit passer à la moulinette. Macron a su fédérer derrière lui des hommes et des femmes venus tant du PS que des Républicains, le tout assaisonné d’un zeste de prétendus représentants de la société civile, qui sont pour l’essentiel soit des commis du patronat, soit des opportunistes, comme la très grande majorité des députés LREM. Rien d’étonnant donc à ce que Macron lui-même et les élus de LREM multiplient les expressions méprisantes à l’égard des salariés qui refusent de jouer le jeu lorsqu’il les croise : ce ne sont que des « fainéants » comme l’a dit Macron ! Je l’ai déjà écrit, mais il est bon de le rappeler, l’arrogance et le mépris sont les deux mamelles de LREM.

Dans une récente enquête, près de 60 % des interrogés pensent que la politique de Macron ne permettra pas d’améliorer la situation du pays et quatre sur cinq jugent que cette politique n’aura pas d’effet positif sur leur situation personnelle. D’où le nouveau plan de campagne de Macron et l’offensive en direction des catholiques (le discours devant les évêques), les chasseurs (avec la visite à Chambord et la baisse de moitié du prix du permis de chasse national) et, enfin, les louanges du vin et de la viticulture française ! Attendons encore un peu, et il va nous faire la louange des nudistes  et des tireuses de cartes. Macron et toute sa clique sont les ordonnances des énarques et des capitalistes  mais dans le même temps, il veut se présenter comme « l’ami du peuple », mais surtout pas celui des travailleurs, des chômeurs et des retraités, bien sûr. Macron, Lazaar, c’est le populisme à la mode château de Versailles et costume sombre.  Ils  « libèrent le travail » dans le cadre d’une blitzkrieg sociale et parlementaire que n’aurait pas reniée François Fillon. Quant à la loi asile  et immigration (que Madame Lazaar n’a même pas eu le courage d’assumer),  elle consacre  l’internement des mineurs, le délit de solidarité et la fin de l’inconditionnalité de l’accueil en centre d’hébergement d’urgence, pour le plus grand plaisir de Marine Le Pen.  En fait, la politique de LREM s’est un dépotoir  fait d’un soupçon  de gauche molle, de beaucoup de droite dure, saupoudré d’extrême droite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s