LREM : deux sondages et des fissures

Emmanuel Macron et Édouard Philippe encore en baisse dans les sondages. De la contestation dans les rangs des député-ées macronistes, l’avalanche des mesures anti-sociales et anti-environnementales ordonnées par Jupiter 1er commencent à fissurer la belle homogénéité idéologique dans les rangs de LREM. Et concernant le projet de supprimer 120 000 postes de fonctionnaires, un sondage vient rappeler à l’ancien banquier des Rothschild que les Français restent très attachés à leurs services publics.

C’est un sondage qui ne va pas plaire à Macron et qui  contredit largement l’idée « qu’une seule politique possible ».  Selon ce sondage Ifop pour L’Opinion, Génération libre et la Fondation concorde (une brochette d’ultralibéraux qui doivent être déçus), les Français plébiscitent en effet le service public pour assurer les missions d’intérêt général. Toutes. Sans aucune exception. Coup dur pour le président de la « start-up nation » qui s’apprête à supprimer 120 000 postes dans la fonction publique alors que les personnels sont à bout de nerfs dans les hôpitaux, les EHPAD, la police, le rail ou encore l’éducation. Dans le détail, à la question « Concernant chacune des activités suivantes, considérez-vous qu’elle devrait à l’avenir être assurée par le secteur public ou par le secteur privé ? », les Français répondent « le secteur public » :

– Pour la santé à 83% / Pour l’éducation à 82% / Pour la sécurité des personnes et des biens (= la police) à 77% / Pour la culture et les loisirs (= bibliothèques, piscines, musées, etc.) à 73% / Pour la gestion de l’eau à 71% / Pour les transports en commun (= bus, métro, train…) à 68% / Pour la distribution du courrier à 67% / Pour le ramassage des ordures ménagères à 62% / Pour le passage du permis de conduire à 57%

On est donc loin, très loin du monde rêvé des extrême-libéraux comme monsieur Macron où tout le monde s’entendrait pour dire que le service public est dépassé  et qu’il faudrait tout privatiser et tout céder aux lobbies du privé. Que Jupiter 1er le sache : les Français sont attachés au service public. Et ils le disent. Les Bezonnais auront d’ailleurs l’occasion de confirmer ce sondage lors du Rallye des services publics que j’organise et auquel je les invite le samedi 16 juin.

Autre déconvenue pour Jupiter 1er, lui et son 1er ministre sont encore en baisse dans les sondages en ce début du mois de juin. Ils atteignent d’ailleurs le niveau le plus bas depuis leur entrée en fonction, selon un sondage Ifop Fiducial diffusé ce mercredi 6  juin. Si 43% des Français approuvent l’action du chef de l’État, une nette majorité, 57% exprime désormais une opinion opposée. Et ils ne sont que  seulement 30% à penser que le chef de l’État « est proche des préoccupations des Français ».

Macron n’hésite même pas à dérouler le tapis rouge pour le criminel de guerre, Benjamin Netanyahu , 1er ministre du gouvernement d’extrême-droite israélien, au lendemain de l’assassinat de 120 palestiniens sur la bande de Gaza.

Enfin, si le terme «  Député-e-s godillots  » conserve  quasiment toute sa dimension dans les rangs de la LREM, combien de temps va tenir cette discipline quasi-militaire ? Des fissures se sont légèrement ouvertes, en particulier à propos de la loi raciste anti-immigré du Ministre Gérard Collomb, l’abandon du plan Borloo pour les banlieues, les déclarations récentes de Darmanin sur les aides sociales, le maintien de l’utilisation du glyphosate dans la loi agriculture-Environnement et tout dernièrement lors de la casse organisée du logement social.  15 à 20 députés LREM parlent de créer leur groupe. C’est peu sur 313 députées mais c’est un début.  D’ailleurs l’absentéisme grandissant des députés LREM pour  les débats sur certaines projets de lois  atteste du malaise. Au plus haut de la discussion sur la loi Elan (logement), , seuls 24% des députés LREM étaient à l’Assemblée nationale. 

Bien entendu, Fiona Lazaar, figure parmi les députés macronists qui continuent de suivre au pas cadencé leur leader. Tout comme elle s’apprête à voter la casse du logement social, la députée de notre circonscription  avait déjà donné sa voix pour la poursuite de l’utilisation du glyphosate dans l’agriculture,   en refusant de graver dans la loi l’interdiction de ce produit     hautement cancérigène en 2021. Tout comme pour le logement, où elle sert les intérêts des promoteurs, Madame Lazaar a ainsi défendu les intérêts des lobbies de l’agrochimie. Sûrement qu’il  n’y a pas assez de cancers et de maladies neuro-dégénératives !  Mm Lazaar semble donc atteinte d’ un devoir de fidélité inconditionnelle envers le souverain Macron, sa personne, sa politique et donc son gouvernement. Sa  seule doctrine, c’est la politique du gouvernement. Avec les résultats désastreux que l’on connait !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s