Quatre buts et une deuxième étoile !

Résultat de recherche d'images pour "finale coupe du monde"

Les Bleus, d’une superbe victoire face aux Croates aussi brillants que malchanceux, ont décroché dimanche 15 juillet la deuxième Coupe du monde de leur histoire. Pogba, Mbappé, Griezmann… désormais, ces noms sont inscrits au panthéon des sport et fêtés aux quatre coins d’une France chavirée de bonheur.

Vingt ans après le sacre de 1998, l’équipe de France a achevé sa campagne de Moscou en soulevant la Coupe du monde aux dépens de valeureux Croates à la science du jeu sans égale, mais laissés en plan par leur bonne étoile, pour gravir la dernière marche. Grâce à un maximum de réussite et de réalisme, les Bleus se retrouvent avec une seconde étoile sur leur jersey, en compagnie de l’Argentine et de l’Uruguay, deux sélections qu’ils ont, ironie du sort, vaincues aux tours précédents.

Résultat de recherche d'images pour "finale coupe du monde"

Certes, les illusions de 1998 et son « black, blanc, beur » sans lendemain ont montré que la parenthèse ludique d’un Mondial ne réduit pas, à elle seule, les fractures d’une société minée par les inégalités. Mais cela ne veut pas dire, non plus, qu’on doit se condamner au cynisme impuissant. Le fabuleux destin de cette équipe, où brillent l’esprit collectif et une multitude de gamins nés dans les banlieues populaires, restera comme un savoureux pied de nez à l’air du temps. À l’heure où les discours xénophobes fleurissent, ce sont des enfants d’immigrés qui portent haut les couleurs du pays. À l’heure où certains font l’éloge des premiers de cordée, c’est bien la solidarité du groupe qui a gagné. À l’heure où le gouvernement enterre un ambitieux « plan banlieues » et néglige le sport amateur, c’est bien de ces territoires méprisés qu’ont surgi les héros en short d’aujourd’hui.

Image associée

Partout en France, y compris à Bezons, la foule s’est rassemblée pour saluer l’exploit des tricolores

Reçus à l’Élysée cet après-midi, les joueurs ne porteront pas qu’une Coupe du monde à la main et une seconde étoile sur le maillot bleu. Mais symboliseront aussi, et ce n’est pas la moindre de leur victoire, cette exigence posée au pouvoir politique de faire vivre l’épopée de 2018 au-delà des terrains de football.

Et maintenant…les Filles !

Résultat de recherche d'images pour "coupe du monde foot feminin 2019"

Alors que le Mondial de football vient à peine de se terminer, l’engouement pour le ballon rond en France ne semble, lui, pas près de retomber. C’est dans ce climat tout particulier que se profile déjà, l’an prochain, la Coupe du monde de football féminin. Avec 24 pays participants et 52 rencontres organisées dans 9 villes de France, le ton est donné : du 7 juin au 7 juillet 2019, l’Hexagone vivra au rythme des « footeuses ». Pour les Bleues de la sélectionneuse Corinne Diacre, cette compétition sera, comme le dit son slogan, « le moment de briller ». Avec ses résultats récents favorables lors de matchs amicaux (un nul et deux victoires) et la Coupe américaine de l’USSF remportée l’an passé, l’équipe de France confirme sa bonne dynamique. Allez les BleuES !!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s