Les dessinateurs de presse ne prennent pas de vacances !

Cherchant à minimiser l’affaire Benalla, la flotte de ministres et le troupeau de députés LREM avaient affirmé d’une seule et même voix que le sujet n’intéressait pas « les gens ». Sûrement dans les beaux quartiers. Mais malgré un énorme plan de communication et une nuée de mensonges élaborés par l’Élysée pour tenter d’éteindre l’incendie, les professionnels de l’information restent encore penchés sur l’affaire et  trois éléments viennent contredire l’appréciation des groupies du souverain Macron.

Ainsi que l’indiquait le chercheur Nicolas Vanderbiest, le volume de tweets sur les premiers jours de l’affaire, du 18 au 23 juillet (1,5 million, ndlr) a, de très loin, dépassé, ceux déclenchés avec d’autres hashtags « MeToo » (en France, ndlr), « BalanceTonPorc » et même « JeSuisCharlie ». Par ailleurs, comme aperçu sur les Google Trends, qui recense les recherches sur le célèbre moteur, l’intérêt pour Alexandre Benalla concurrence sans problème la recherche « Tour de France » et bat à plate couture celles sur Christophe Froome et la canicule. Les différentes auditions des protagonistes de l’affaire Benalla par les commission d’enquête de l’Assemblée nationale et du Sénat ont permis à leurs diffuseurs, chaînes d’information en continu – dont LCI – et médias parlementaires (LCP, Public Sénat), de voir leurs audiences prendre un sérieux coup de fouet. Un signe : LCP, la chaine parlementaire a battu un record d’audience pour la diffusion des auditions d’une commission d’enquête à l’Assemblée nationale à l’occasion de la venue de Gérard Collomb.

La mesure de l’intérêt du public se juge aussi aux réponses données par les personnes interrogées lors des sondages. Selon la mesure d’OpinionWay pour LCI, 59% des Français ont considéré qu’elle revêtait bien le caractère d’une affaire d’Etat, et 72% qui jugent l’affaire « très grave ». Enfin, un dernier sondage, paru dans le magazine Le Point, a fait état des effets de cette affaire sur la popularité d’Emmanuel Macron : ce qui ne donne plus que 32% de Français à faire confiance au président des riches et des très riches.  Et par ailleurs les dessinateurs de presse continuent eux aussi à y trouver sujet à crayonner.  La preuve ici avec quelques autres dessins sur l’actualité. Bon week-end à toutes et tous.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s