11 NOVEMBRE 1918 : BEZONS PLACE LA PAIX PLUS HAUT QUE TOUT

De nombreux habitants de Bezons se sont réunis ce dimanche 11 novembre au matin, autour du monument aux morts, dans l’ancien cimetière, sur lequel sont gravés les noms des 263 Bezonnais morts au cours de ce terrible conflit. Elus, pompiers, police nationale, anciens combattants, porte-drapeaux, ainsi que les membres d’une délégation irlandaise,  ont participé à ce moment solennel, à l’occasion du centenaire de l’Armistice de 1918.

La Première Guerre mondiale, qui a tout d’abord impliqué les puissances européennes avant de s’étendre à d’autres continents, a fait en un peu plus de quatre années environ 10 millions de morts – 1,4 million côté français –, auxquels s’ajoutent des millions de blessés, invalides et mutilés mais également de veuves et d’orphelins. Un centième anniversaire plus particulièrement marqué au niveau gouvernemental par la tentative de réhabilitation de Pétain frappé d’indignité nationale et condamné pour haute trahison, conduite par le chef d’État et son gouvernement. Et si j’ai tenu à condamner à nouveau cette dérive historique et idéologique dans mon discours, mes propos furent avant tout un message de Paix.

Les membres de la délégation irlandaise, invités par le Comité de jumelage de Bezons, ont également rendu hommage aux bezonnais tués durant ces quatre années de conflit.

Comme  le fit aussi mon ami Etienne Le Joseph, président de l’ARAC, au nom de l’Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre, concluant son intervention par ces mots : « En ce jour de commémoration, l’Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre en appelle à la conscience et à la mémoire de chacun, afin que l’acceptation du sacrifice suprême et l’espérance qui habitaient toutes ces victimes, inspirent nos actions en faveur de la Paix, de la Solidarité et de la Fraternité ». Pour ma part, je précisais dans mon intervention « Ne laissons pas banaliser la violence, l’extrême-droite d’où qu’elles viennent et sachons mobiliser, rassembler nos énergies pour imposer les seuls choix qui doivent être les nôtres : ceux de la Paix, de la vie et de l’avenir. Cultivons la paix dans nos familles, dans notre voisinage, entre collègues »

Ci-joint l’intégralité du discours prononcé par Dominique Lesparre, Maire de Bezons :DISCOURS ARMISTICE 11 NOVEMBRE 2018 (2)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s