Attention la députée Lazaar vous a à l’œil !

Madame la députée macroniste Lazaar ne figure évidement pas parmi les 50 député.es LREM qui se sont abstenu.es sur cette loi anti-démocratique

Inutile de la chercher, elle ne figure pas parmi les cinquante député.es macronistes s’étant abstenu.es hier à l’Assemblée lors du vote de la  loi dite « anticasseurs ». Mm Lazaar incarne ce qu’il y a de pire parmi  les soldats de la macronie.  Défendue par le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner comme un texte de «tolérance zéro contre les violences» visant à «stopper les brutes» cette loi a été adoptée par 387 voix pour, 92 contre et 74 absentions  

Bilan provisoire des violences policières encouragées par le gouvernement Macron : 1 mort, 129 blessés graves, dont 20 énucléations et 4 mains arrachées…

Macron avait ordonné une adoption définitive et rapide de cette loi. C’est chose faite mais la loi continue de soulever de nombreuses critiques dans le contexte des manifestations récurrentes des Gilets jaunes et des violences policières. C’est un tour de vis sécuritaire supplémentaire : bienvenue au pays du libéralisme autoritaire ! 7 000 arrestations, 1 900 blessés, 1 000 condamnations en trois mois… Le Chili de Pinochet ? Pas du tout, la France de Macron, Castaner et Lazaar. Cette répression policière – et judiciaire – ne suffisait pas pour défendre l’ordre établi. Désormais, le pouvoir attaque la liberté de manifester et le droit à l’information. Interdiction de manifester, fouilles, fichage, contrôle de la presse… c’est leur conception de la liberté. Nous sommes en pleine trumpisation d’Emmanuel Macron .

7 000 arrestations, 1 900 blessés, 1 000 condamnations en trois mois… Le Chili de Pinochet ? Pas du tout, la France de Macron, Castaner et Lazaar.

Cette loi va bien évidement de pair avec la propension du gouvernement à fermer les yeux sur les violences policières qui émaillent les rassemblements de gilets jaunes depuis trois mois. Face aux vidéos accablantes et à un bilan déjà historique (1 mort, 129 blessés graves, dont 20 énucléations et 4 mains arrachées)  l’exécutif, loin de condamner les exactions de certains agents, joue la stratégie de la tension, espérant écœurer la contestation sous la lacrymo, des LBD 40, les flash-ball,  et autres grenades GLI-F4, à l’origine de graves mutilations. Silence radio par contre alors que l’IGPN, la police des polices,  est saisie de 116 enquêtes et de plus de 300 signalements concernant les exactions de policiers. La Macronie et son arsenal répressif deviennent donc l’antichambre de la droite extrême.

La députée Lazaar et ses compères ont voté une « loi de la peur », une loi de « sûreté nationale », propice à toutes les bavures.  Je garde toutefois le souvenir du député centriste Charles-Amédée de Courson qui s’opposa à cette loi en invoquant le souvenir de ses aïeux résistants, dénonçant au passage un texte digne du « régime de Vichy ». D’un côté donc : une question d’honneur, celui d’un homme expliquant qu’une liberté fondamentale risquait de disparaître, Et de l’autre côté : des député.es croupions ricanants, sans savoir qu’ils et elles moquaient là, de leurs rires vulgaires, ce qu’ils étaient censés représenter : l’État de droit. Honte à elles et à eux.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s